Ce site utilise javascript. Si vous n'avez pas activer l'utilisation des scripts sur votre navigateur, la navigation sur ce site peut être altérée voir impossible.

Pollution : les fabricants de cigarettes doivent désormais financer le ramasage des mégots

Comment se passe le ramassage de mégots en France ? Une trentaine de milliards de mégots se trouvent annuellement répandus au sol. Alors que ce sont des composants très toxiques, les filtres sont jetés partout, en ville comme à la campagne. Depuis le mardi 10 août 2021, il a été officialisé qu’il appartient aux cigarettiers de financer le ramassage des mégots. L’organisme Alcome a été choisi pour la collecte des contributions.

Le système du ramassage des mégots financé par les producteurs de cigarettes

Auparavant, le ramassage des mégots hors des bacs à poubelle était à la charge des services de propreté de chaque municipalité. Or, c’est une dépense importante qui était financée par l’impôt local.

Grâce à la loi anti-gaspillage, les usines de production de cigarettes doivent verser leur participation. D’ailleurs, le système pollueur-payeur a même vu le jour pour la mise en œuvre de ce projet. Les fonds remis à l’éco-organisme Alcome seront gérés afin de combattre les rejets de mégots dans la nature.

Pour cela, Alcome met en œuvre différents projets. La sensibilisation de la population ainsi que la mise en place des affichages sont nécessaires. Aussi, l’organisme procède aux vulgarisations des cendriers de poche dans les endroits très fréquentés.

Quant aux mesures de correction, des campagnes de collecte et de nettoyage sont déployées. L’éco-organisme prévoit 2 % du financement pour des projets de recherche sur les solutions de recyclage et collecte des mégots. Aussi, tous les deux ans, cette association doit organiser une campagne nationale pour la vulgarisation de leurs impacts environnementaux.

De cette manière, Alcome espère diminuer les mégots entre 20 et 30 % en 3 ans.

Le budget prévu pour le ramassage des mégots

La somme nécessaire au ramassage des mégots est de 80.000.000 euros, selon le ministère de la Transition écologique et solidaire. Lors de la première année de sa mise en œuvre, les usines de production de cigarettes ont alloué 10.000.000 euros. L’an suivant, ce montant sera doublé.

La collecte de ces sommes d’argent est dans le cadre de l’application de la loi sortie en février 2020. Cette dernière stipule que le fabricant est garant de ses produits jusqu’à leur fin de vie. Toutefois, il faut attendre l’année 2023 pour que les cigarettiers financent en totalité ces ramassages de mégots.

Le coût du ramassage des mégots varie suivant la superficie de la localité. Les agglomérations rurales dont la population n’excède pas les 5.000 habitants, il est de 0,50 euro. Les municipalités ne dépassant pas 50.000 habitants perçoivent 1,08 euro par personne. Tandis que dans les communes ayant une population supérieure à 50.000 habitants, ce montant est de 2,08 euros.

Il s’agit de la responsabilité élargie des producteurs. Les cigarettiers doivent alors prendre leurs mesures de manière à ce que les mégots soient recyclés. Très polluantes, ces substances prennent beaucoup de temps pour se décomposer à cause de leurs composants en plastiques.

Laisser un commentaire

ÉcoMégot est une entreprise française, issue de l'économie sociale et solidaire, qui propose une solution innovante, complète, locale et sur-mesure de sensibilisation, de création d'espaces zéro mégot, de collecte, et de recyclage des mégots de cigarette dans toute la France ( Lyon, Paris, Marseille, Toulouse, Bastia, Saint-Cloud, Monaco, Bordeaux, Pau...). 

Notre mission est d'impulser des changements de comportement auprès de citoyens, de salariés ou encore de festivaliers vis-à-vis de la pollution des mégots. Nous pensons que le recyclage des mégots doit servir la prise de conscience commune et ainsi créer un cercle vertueux porteur de sens.

Contact

Demander un devis

FAQ

Glossaire

(+33) 5 57 35 73 21

Aller au contenu principal