Recycler ses mégots : les réponses à vos questions 

Les mégots de cigarette représentent l’un des déchets les plus courants et les plus négligés, posant de graves problèmes de pollution. Chaque année, 4 500 milliards de mégots sont jetés à terre dans le monde. (Source notre-environnement.gouv) 

Il existe des solutions pour recycler ces déchets nocifs et contribuer à préserver notre planète. Dans cet article, nous explorerons les réponses à vos questions sur le recyclage des mégots de cigarette et les solutions disponibles pour réduire leur impact sur l’environnement. 

Quels sont les dangers des mégots de cigarettes ?

Fumer, comme chacun le sait, est mauvais pour la santé publique et l’environnement. Le tabac fait plus de 8 millions de morts chaque année, dont une estimation de 1,3 million de non-fumeurs qui sont involontairement exposés à sa fumée.

Impact environnemental des mégots de cigarettes

L’industrie du tabac et en particulier les mégots de cigarette, causent à l’environnement des dommages parfois irréversibles, notamment par le biais de la pollution des sols, des cours d’eau et des océans.

Le mégot lui-même est composé à 80% d’acétate de cellulose, le filtre qui est fabriqué avec un dérivé du plastique, et de 20 % de papier et restes de cendres. De plus, un mégot contient plus de 7000 substances chimiques qu’il risque de déverser dans les milieux aquatiques dans lesquels il est jeté. La faune et la flore des milieux aquatiques est très exposée. 

Risques pour la santé publique

Le mégot, concentré de substances toxiques, est aussi mauvais pour l’environnement que pour les humains. Leur présence dans les nappes phréatiques et sources d’approvisionnement en eau potable cause des risques d’intoxication des populations. 

La fumée secondaire du tabac est une cause de maladies cardiovasculaires et respiratoires graves, notamment de cardiopathies coronariennes et de cancer du poumon, et tue prématurément plusieurs millions de personnes chaque année. 

La présence de produits chimiques toxiques dans les mégots de cigarette et leur dispersion dans l’environnement sont responsables de risques importants pour la santé publique, à court terme comme à long terme. 

recyclage mégot

Le recyclage des mégots : comment ça se passe ?

Il y a quelques générations, le tabagisme n’était ni un problème pour la santé publique ni pour l’environnement. Aujourd’hui le recyclage des mégots est un processus organisé qui dispose de plusieurs filières spécifiques en France. 

Le principe de pollueur-payeur, prévu dans le cadre de la loi anti-gaspillage de 2020 pour une économie circulaire (AGEC), prévoit d’intégrer le recyclage dans l’ADN des produits de consommation. “Les producteurs de produits du tabac doivent dorénavant payer pour la collecte et le ramassage des mégots de cigarettes jetés au sol.

Qui est responsable de la collecte des déchets de cigarette ?

Le recyclage des mégots n’est pas pris en charge directement par les éboueurs ou collectivités lors de la collecte. Une filière spéciale de recyclage, appelée REP (Responsabilité Élargie des Producteurs)  pour le tabac, oblige le producteur à payer une participation pour la prise en charge du recyclage. 

La plupart des mégots se retrouvent dans la poubelle commune où ils sont incinérés, mais s’ils ne se retrouvent pas dans les océans, ils ont une chance d’être collectés par la filière REP :

  • La filière REP est chargée, appuyée par des organismes comme l’ADEME ou CRITEO, de collecter les déchets recyclables, notamment les mégots ; 
  • Leur recyclage est géré par des organismes indépendants de recyclage comme Keenat, subventionnés par la taxation du tabac ; 
  • Les particuliers sont responsables de leur comportement citoyen en extérieur et du tri de leurs déchets ménagers ; 
  • Les professionnels sont tenus d’intégrer la RSE dans leur stratégie d’entreprise et donc doivent disposer des cendriers et gérer le tri et leur transport jusqu’au point de collecte. 

Ainsi, tout au long de la chaîne de consommation des cigarettes, les parties prenantes sont responsabilisées pour leurs comportements. 

Comment se passe le traitement et valorisation du déchet de cigarette ?

Après collecte des résidus de cigarette, différentes étapes sont nécessaires pour en faire un matériau utilisable : 

  • Le broyage des mégots permet de séparer les différentes matières ; filtre, papier, cendres et tabac sont transformés en engrais ; 
  • La purification de l’eau sert à filtrer et débarrasser l’eau de ses impuretés avec de l’argile ; 
  • Ensuite on opère un traitement des boues toxiques, qui sont envoyées vers la station de traitement des déchets toxiques ; 
  • En dernière étape de recyclage des matériaux, l’acétate de cellulose est récupéré , puis le matériau est thermo-compressé pour devenir dur.

Enfin, ils sont transformés en matériaux recyclés, plastiques, fibres et combustibles alternatifs ou utilisés pour fabriquer des meubles d’extérieur ou des cendriers.

Quels sont les avantages du recyclage des mégots ?

En France, mettre en place un plan de recyclage des cigarettes est une solution efficace pour lutter contre la pollution causée par ces déchets toxiques, transformant ainsi la matière nocive en une ressource éco-responsable. Cette initiative contribue non seulement à la dépollution de nos villes, mais aussi à la sensibilisation de la population à adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement. 

Recycler ses mégots permet en outre de : 

  • Réduire les déchets de cigarettes : réduction des déchets microplastiques et produits chimiques présents dans les filtres ; 
  • Encourager l’économie circulaire en créant de nouveaux objets à partir de résidus de plastiques qui auraient sinon pu finir dans les océans ou nappes phréatiques ; 
  • Améliorer la santé publique, en limitant le risque d’intoxication aux substances nocives ou aux microplastiques ; 
  • Sensibiliser la population, en montrant l’existence des filières de recyclage et la possibilité de donner une deuxième vie aux mégots. 

Les mégots de par leur petite taille se retrouvent plus souvent dans la nature que dans la poubelle. De plus, un mégot est la conséquence directe du tabagisme, problème de santé majeur, et en cela son recyclage est très important.

FAQ

Polluer par le jet des mégots au sol est puni par loi par une amende de 135 euros. Ce geste facile de fumeur de jeter un mégot au sol, est l’un des gestes les moins anodins pour la planète. Recycler ses mégots est une priorité dans une société en quête d’une nouvelle fibre écologique. 

Où puis-je recycler mes mégots de cigarette ?

Plutôt que de jeter les mégots au sol, le geste citoyen est non seulement d’utiliser un cendrier de recyclage, de les mettre à la poubelle, ou d’utiliser un cendrier de poche, mais aussi d’informer son entourage de la gravité de la pollution des mégots. Pour les entreprises et les collectivités, placer des cendriers et panneaux de sensibilisation dans les lieux fumeurs et participer à des ramassages de mégots dans la nature contribue à une prise de conscience collective. 

Les organismes comme écomégot proposent des cendriers extérieurs et mettent à disposition des points de collecte pour recycler les mégots avec différentes options et possibilités. 

Où trouver des informations sur le recyclage ?

En premier lieu, de nombreuses sources avec des informations gratuites existent comme le site de CITEO ou celui de l’ADEME. Pour s’informer sur le recyclage, vous pouvez demander un guide du recyclage à la municipalité, participer à des ateliers ou adhérer à des associations et recycleries et participer de manière locale à l’économie circulaire.

Sur Internet, vous pouvez trouver de la documentation pour la RSE des entreprises, mais aussi sur le recyclage au sens plus général et les différentes filières REP spécialisées.

Quels matériaux peuvent être fabriqués à partir de mégots recyclés ?

Différents produits en dérivés de plastiques et matériaux de construction peuvent être fabriqués à partir de mégots de cigarette recyclés : objets en plastique, briques de construction ou matériaux de revêtement textiles. Écomegot participe au réemploi des mégots de cigarettes en produisant des panneaux de sensibilisation. 

Aller au contenu principal