5 initiatives publiques locales contre la pollution des mégots

En France, d’après les données du ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, plus de 23 milliards de mégots sont jetés chaque année au sol plutôt que dans un cendrier, créant une pollution dommageable pour l’air, le sol et les réserves d’eau. Les substances toxiques que contiennent les mégots sont en effet très nocives pour l’environnement. 

De nombreuses villes dans le monde se mobilisent pour trouver des solutions à ce problème de société. Écomégot vous propose d’explorer cinq initiatives locales prises en faveur de la valorisation et du traitement des mégots en France. 

1. Obernai, une amende plus salée

Mégots jetés par terre : ce que dit la loi

Dans toute la France, la réglementation stipule que le jet des déchets est passible d’une amende de 4ᵉ classe, soit 135 euros. À Paris, d’après un article BFMTV publié en janvier 2023, plus de 2 600 verbalisations sont distribuées aux fumeurs chaque année pour jet de mégot par terre. 

La création de Filières REP (Responsabilité Élargie du Producteur) spécialisées a permis d’appliquer le principe de pollueur-payeur pour la filière de la cigarette.

Verbalisation punitive pour le jet des mégots

Dans l’est de la France, la commune d’Obernai a instauré, depuis juillet 2021, une loi sanctionnant plus durement le fait de jeter des mégots dans la nature. Ceux qui enfreignent cette loi encourent désormais une amende de 1000 €. Cette mesure vise à décourager le dépôt de mégots dans les espaces publics, contribuant ainsi à la protection de l’environnement.

Mégot pollution océan

2. Talence, ville sans mégot

ALCOME, spécialiste du recyclage des mégots

ALCOME est un éco-organisme français spécialisé dans la collecte et le traitement des déchets de cigarettes. Il a été créé dans le cadre de la loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire (AGEC) de 2020, qui vise à promouvoir des pratiques durables et à réduire les déchets, en aidant notamment les collectivités.

Talence, objectif Zéro Mégot

En France, de nombreuses villes s’inscrivent dans une démarche Ville Zéro Mégot”. Ce processus de nettoyage et de recyclage mobilise tous les acteurs d’une commune autour de l’impact environnemental lié au tabagisme. 

Talence en Gironde, par exemple, a récemment annoncé vouloir devenir une ville sans mégot. L’initiative consiste à installer 24 cendriers dans des lieux stratégiques pour collecter les mégots de cigarettes. 

Ceux-ci sont ensuite triés, séchés, broyés et transformés en granulés de matière plastique, qui servent à fabriquer des panneaux de sensibilisation. Ces panneaux, installés dans l’espace public, encouragent les habitants à utiliser les cendriers plutôt que jeter les mégots par terre.

3. Le Sud-Ouest, un littoral zéro mégot

Les plages propres du Sud-Ouest

Si vous mettez un mégot dans un aquarium, au bout de trois heures, tous les poissons sont morts. Un seul mégot, s’il n’est pas jeté dans la poubelle, aura en effet des conséquences désastreuses sur la nature. 

Concernés par cette cause et conscients des enjeux environnementaux, les surfeurs du littoral du Sud-Ouest, sont les premiers défenseurs de la propreté des plages. De nombreuses associations de protection des plages ont en ce sens été créées par des surfeurs du littoral du Sud-Ouest.

Talence en Gironde, par exemple, a récemment annoncé vouloir devenir une ville sans mégot. L’initiative consiste à installer 24 cendriers dans des lieux stratégiques pour collecter les mégots de cigarettes. 

Ceux-ci sont ensuite triés, séchés, broyés et transformés en granulés de matière plastique, qui servent à fabriquer des panneaux de sensibilisation. Ces panneaux, installés dans l’espace public, encouragent les habitants à utiliser les cendriers plutôt que jeter les mégots par terre.

Les CleanWalk et le Mégothon

Les Cleanwalk et le Mégothon sont des opérations locales organisées par des personnes privées ou des associations. L’objectif ? Marcher et ramasser des mégots sur la voie publique. 

Mais ces marches propres ont un second but : rendre visible un déchet que des milliers de Français jettent chaque jour, afin de sensibiliser toutes les générations à notre impact sur la nature. 

Rendu célèbre grâce à une vidéo YouTube publiée par le créateur de contenu Inoxtag en 2023, le Mégothon est un marathon de ramassage de mégots. Organisée avec le soutien d’associations (Surfrider Foundation, Wings of the Ocean, QNSCNT et Swim for Change), cette collecte nationale est un bon moyen de sensibiliser toutes les générations sur la gestion d’un espace public propre. 

Grâce au dévouement d’un millier de participants lors de l’édition 2023 du Mégothon, plus d’un million de mégots ont été récoltés en seulement 3 heures et l’équivalent de 205 piscines olympiques ont été sauvées de la pollution.

4. Orléans, la technologie au service de la propreté

Orléans déploie un véhicule de nettoyage urbain innovant appelé « Glutton » pour aspirer et collecter les mégots de cigarettes dans le centre-ville, en complément de l’installation de 70 éteignoirs sur les poubelles urbaines. Cet engin de voirie, 100 % électrique, est désigné spécialement pour aspirer les mégots, même ceux dégradés par l’eau ou coincés sur le trottoir. 

La commune d’Orléans prévoit également de lancer de nouvelles campagnes d’affichage sur le respect de la  propreté urbaine pour encourager les citoyens à adopter des comportements plus responsables.

5. Bordeaux, recyclage durable et local du filtre

Un processus unique de valorisation des déchets de cigarettes, meilleur pour l’environnement

À Bordeaux, l’organisme local Keenat a mis au point un système unique de traitement des mégots de cigarette et moins polluant pour l’eau. Les filtres de cigarette sont d’abord triés, nettoyés, puis transformés en usine pour que le filtre soit recyclé en matière plastique.

Par ailleurs, la solution écomégot, dont Keenat est la filière de recyclage, met en place un réseau d’outils de sensibilisation qui s’appuie sur des cendriers et des Points d’Apport Volontaire (PAV) pour les entreprises, les collectivités et les événements.

Un enjeu écologique, économique et sanitaire

La pollution des mégots est un enjeu de santé publique, et ses conséquences de court et long terme sont désastreuses pour la santé des plus vulnérables : maladies cardio-vasculaires, nappes phréatiques polluées aux métaux lourds, etc. 

Les fumeurs qui jettent leur mégot par terre plutôt que dans un cendrier créent un coût supplémentaire à toute la société. En France, le coût du ramassage des déchets de cigarettes s’élève à 38 € par habitant et par an. Depuis la création de la filière REP, 80 millions d’euros par an sont alloués aux collectivités pour couvrir les frais de collecte des mégots jetés au sol. 

Plus encore, les dégâts créés par ce déchet ne s’arrêtent pas à nos frontières, mais s’étendent, accompagnés de leurs coûts économiques et écologiques, à tous les océans du monde ! Aux États-Unis, d’après Génération Sans Tabac, la pollution marine de l’industrie du tabac représente un coût estimé à 26 milliards de dollars par an

Aller au contenu principal